Loading...

Dans les coulisses du cours Florent Executive : la formation intra entreprise à la prise de parole en public

Quentin Tourancheau exerce en tant que consultant au sein du cabinet de conseil Theano advisors, basé à Paris et spécialisé dans l’accompagnement des dirigeants d’entreprise dans leurs projets de transformation de grande ampleur. Theano advisors mobilise la grande diversité d’expériences de ses consultants qui interviennent dans tous les secteurs, avec une expertise marquée dans l’ingénierie et la conception de produits complexes. Il a choisi de suivre une formation intra entreprise à la prise de parole en public du Cours Florent Executive entre décembre 2016 et Février 2017.

Quentin Tourancheau, est l’initiateur de la formation intra entreprise, à laquelle il a également assisté en compagnie de neuf de ses collègues :

« À titre personnel, j’avais envie d’améliorer certaines choses lors de mes prises de parole : j’exerce une activité de conseil qui repose aussi sur des qualités d’orateur et j’avais remarqué chez moi une perte de souffle lors des présentations, une tendance à être en apnée, à oublier de respirer, qui me causait non seulement de la fatigue mais aussi parfois du stress. En évoquant le sujet autour de moi, mes collègues se sont rapidement montrés intéressés et désireux de participer. J’ai alors cherché une formation à la hauteur de nos exigences. Aujourd’hui, l’offre en formations professionnelles est pléthorique et difficilement lisible. C’est évidemment le nom du Cours Florent Executive ainsi que son image qui m’ont convaincu. Tout de suite, on sait avoir affaire à des professionnels, il n’y a aucun amateurisme, ce qui est rassurant. »

Des techniques qui s’approprient aisément

10 personnes de la société ont ainsi assisté à deux journées de formation au Cours Florent Executive, conçues pour aborder l’essentiel en insistant sur des fondamentaux : exercices communs, identifications des difficultés propres à chacun, etc. :

« Les techniques du théâtre s’appuient sur des images du corps, des formulations que l’on s’approprie facilement, et qui restent en mémoire. Ce qui apparaît comme un détail est en fait fondamental. Je pense ici au fait de penser à garder la bouche légèrement entrouverte : fermer la bouche est une politesse apprise, or la garder constamment légèrement entrouverte permet de ne pas être à court de souffle – et donne au visage un aspect plus engageant lors des silences. Ces techniques s’acquièrent rapidement, elles permettent, dans nos métiers de se concentrer sur le contenu d’une présentation sans être parasité par la fatigue, l’essoufflement et leurs conséquences (le débit qui s’accélère, la voix qui monte) ».

Aller au delà de la dimension métier

De même, pour Quentin, la méthode globale et les techniques issues de la pédagogie de l’art dramatique se montrent particulièrement adaptées aux évolutions du monde professionnel :

« J’ai particulièrement apprécié cette ouverture sur des techniques qui vont au delà du seul aspect métier. Il y a vingt ou trente ans, cela n’aurait sans doute pas été aussi facilement accepté. Aujourd’hui, les préjuges sont tombés, les techniques issues de l’art dramatique sont mieux reconnues. Nous sommes aussi entrés dans une phase où tout ce qui fait « sortir du silo » est positif et constitue une force »

Un panel d’expériences diversifié

Pour Quentin, l’expérience la plus enrichissante à titre personnel aura aussi été la lecture de discours de figures historiques dont la ponctuation avait été supprimée :

« À cette occasion, j’ai découvert que la ponctuation écrite et la ponctuation orale étaient deux choses très différentes. En faire l’expérience à plusieurs apporte énormément : on peut s’arrêter n’importe où, choisir les pauses, mettre l’emphase sur les mots que l’on souhaite, etc. Je peux dire aujourd’hui que ces deux journées de formation m’ont permis de mieux respirer, d’être plus calme, ce qui est précieux. Je me sers peut-être aussi mieux du regard qu’auparavant »

« Si je devais donner un conseil en direction des responsables des Ressources Humaines, je dirais qu’idéalement, une formation intra entreprise à la prise de parole en public devrait compter un nombre de participants qui offre un panel suffisamment large de cas personnels dont l’exemple servira à tous, et suffisamment restreint pour ne pas revenir trop souvent sur le même type de difficulté rencontrée. 

 

Leave a Comment


Suivez-nous !
facebooktwitterlinkedintumblr