Loading...

Cellnex acquiert Alticom et renforce ses positions aux Pays-Bas

Renforcement important de l’écosystème 5G du Groupe 

Alticom  exploite 30 pylônes et sites pour télécommunications à longue portée et grande capacité, destinés à l’emplacement de dispositifs de transmission d’opérateurs de voix, de données et de contenus audiovisuels.

  • Alticom, en continuité avec l’acquisition de CommsCon en Italie au mois de juin 2016, vient ajouter de nouvelles capacités à l’écosystème 5G de Cellnex :
    • Le déploiement réussi de la 5G s’appuiera sur les réseaux DAS et small cells dans lesquels CommsCon est un des principaux experts en Europe d’une part, et d’autre part sur les nœuds d’infrastructures à grande capacité et longue portée répartis sur le territoire, tels que ceux gérés par Alticom, assurant les latences (rapidité de réponse), allant jusqu’à 1 milliseconde, qui seront exigées par les réseaux de données 5G.
  • L’investissement atteint les 133 millions d’euros, et vient renforcer et consolider la présence de Cellnex aux Pays-Bas.
  • Alticom exploite 30 sites de grande hauteur et longue portée couvrant tout le territoire hollandais. Elle offre des services d’emplacement pour dispositifs de transmission de télécommunications sans fil, de localisation de serveurs et d’accès au « backbone » de fibre optique.
  • Alticom compte parmi ses clients tous les opérateurs de télécommunications et de radiodiffusion des Pays-Bas, avec lesquels elle a conclu des contrats qui varient entre 5 et 10 ans. 
  • L’ebitda attendu pour l’exercice 2018 atteint les 11,5 millions d’euros. Cellnex finance l’investissement à l’aide de trésorerie et de lignes de crédit disponibles.

Barcelone, le 4 septembre 2017.- Cellnex Telecom a conclu l’acquisition auprès d’Infracapital de l’opérateur hollandais d’infrastructures de télécommunications, Alticom. L’opération, qui suppose l’intégration de 30 nouveaux pylônes et sites de longue portée sur tout le territoire des Pays-Bas, atteint les 133 millions d’euros d’investissement qui apporteront à Cellnex 11,5 millions d’ebitda en 2018.

L’acquisition d’Alticom renforce et consolide la position de leadership de Cellnex Telecom parmi les opérateurs indépendants d’infrastructures de télécommunications qui opèrent aux Pays-Bas. Le réseau de sites de longue portée (pylônes de grande hauteur et capacité d’hébergement de dispositifs) d’Alticom abrite des équipements de transmission sans fil de voix, données et contenus audiovisuels, et vient compléter le réseau de 758 sites urbains et ruraux que Cellnex Netherlands gèrait jusqu’à présent.

En raison de leurs caractéristiques, les sites d’Alticom joueront un rôle-clé dans le futur déploiement de la 5G. Ils disposent d’une capacité suffisante -et d’une connectivité au « backbone » de fibre optique- pour héberger des serveurs distants ou « cachés » (« caching servers ») qui mettent à la portée des utilisateurs finaux des applications 5G des capacités de traitement des données et de stockage essentiels pour répondre à la croissance exponentielle de la demande et des exigences des utilisateurs et des objets connectés : 50 000 millions en 2020.

Cellnex et l’écosystème de la 5G

« L’acquisition des actifs d’Alticom aux Pays-Bas – commente Tobias Martinez, CEO de Cellnex–, apporte de la consistance et de la solidité à notre activité aux Pays-Bas car elle vient l’enrichir d’une activité récurrente, moyennant des flux prévisibles à moyen et long terme, et suppose en même temps un nouveau pari, après avoir acquis CommsCon en Italie en 2016, pour l’écosystème 5G sur lequel Cellnex travaille intensément. »

La 5G supposera une explosion en termes de connectivité moyennant des croissances du trafic de données mobiles de 600 % dans les 5 prochaines années (essentiellement basé sur le téléchargement de contenus audiovisuels), une vitesse jusqu’à 1 000 fois supérieure à celle de la 3G, et une latence ou rapidité de réponse allant jusqu’à 1 milliseconde (100 fois inférieure à la 4G).

« Une des stratégie-clé dans le déploiement de la 5G sera précisément de répondre au défi technologique de la « latence » – poursuit Tobias Martinez. L’architecture du réseau envisage déjà certains besoins comme la réduction des « cellules » ou zones de couverture qui seront desservies moyennant un réseau plus dense basé sur des systèmes d’antennes distribuées (DAS), tels que ceux gérés par CommsCon ; ainsi que celui du rapprochement de la capacité de traitement, stockage et connectivité à la fibre pour les contenus de haut débit –connu sous le nom de « caching servers » (serveurs distants ou « caché »)–, à des distances qui assurent que l’émetteur et le récepteur obtiennent la rapidité et les vitesses de réponse souhaitées. Ce dernier point constitue précisément une des lignes de travail sur lesquelles Alticom possède de l’expérience et viendra ajouter de l’expérience et un know how à l’écosystème 5G de Cellnex. »

Le réseau de sites et de pylônes d’Alticom couvre des rayons de 15 km qui permettent d’offrir un service et une couverture à pratiquement 60 % des sites pour des télécommunications sans fil, avec des rayons de couverture inférieurs – jusqu’à 15 200 – déployés aux Pays-Bas.

Le marché hollandais

Le marché hollandais des infrastructures pour la transmission de voix et de données mobiles est formé par cinq opérateurs indépendants qui gèrent un total de 1 500 sites – comprenant les 758 que Cellnex gère actuellement dans le pays et auxquels il faudra ajouter les 30 d’Alticom. Ces sites viennent compléter le réseau propre déployé par les trois principales compagnies de téléphonie du pays (KPN, TMobile et Vodafone), auxquelles vient s’ajouter Tele2 qui offre ses services uniquement en 4G. Les Pays-Bas disposent d’un total de 15 200 sites sur tout leur territoire.

Les Pays-Bas -pays ayant un rating AAA- sont un des pays européens ayant la plus grande pénétration de haut débit mobile 4G et travaille déjà sur le prochain déploiement de la 5G. Une couverture qui, pour les quatre opérateurs de téléphonie mobile présents dans le pays, varie entre 92 % et 99 %. Ce déploiement a été principalement mené à terme sur la base des sites déjà existants pour la 2G et la 3G. Tout comme pour la plupart des pays européens, l’amélioration de la couverture, dans le but que l’expérience de l’accès mobile à des contenus à haut débit dans des zones à grand nombre d’utilisateurs simultanés devienne une réalité, est un des paris pour l’avenir. Dans ce sens, une plus grande densité et capillarité du réseau à travers le déploiement des « small cells » et des systèmes d’antennes distribuées (DAS en anglais), conjointement à la capacité à servir correctement ces contenus en termes de rapidité et de latence, vont devenir, dans les prochaines années, des vecteurs de croissance sur le marché hollandais des services et des infrastructures de télécommunications.

Emplacements de Cellnex en Europe

Cellnex Vs autres acteurs du secteur

  1. 500 emplacements de Bouygues Telecom 2016 + 3 000 en février 2017 + 600 en juillet 2017. Déploiement total en 2022.
  2. Y compris le déploiement prévu de 200 nœuds DAS + 400 nouveaux emplacements à déployer 
  3. Y compris les nœuds DAS de CommsCon

Leave a Comment


Suivez-nous !
facebooktwitterlinkedintumblr