Loading...

Assemblée générale des actionnaires 2017

Agrégats supérieurs aux prévisions, élargissement des marchés en Europe, bilan performant, visibilité et prévisibilité des flux à l’ordre du jour de l’assemblée générale de Cellnex

  • L’Assemblée générale approuve les résultats 2016, exercice au cours duquel les principaux indicateurs de la société ont dépassé les attentes du marché :
    • C.A. : 707 M. euros (+15%)
    • Ebitda : 290 M. euros (+23%)
    • Free Cash Flow récurrent : 251 M. euros (+29%)
    • Diversification par ligne de métier : 55% des recettes pour les infrastructures et services télécom ; 33% pour la radiodiffusion ; 12% pour les services de réseau
    • Diversification géographique : 36% du chiffre d’affaires et 33% de l’ebitda proviennent des marchés hors Espagne, 34% du chiffre d’affaires en Italie
    • Endettement net : 1,499 milliards d’euros (ratio annualisé dette / ebitda de 4,6x).
    • Investissements réalisés : 748 M. Euros (670 M. pour la croissance en Europe)
    • Cellnex en bourse : +18% vs. IBEX 35 depuis mai 2015
  • Au cours des deux dernières années, Cellnex a annoncé plus de 2 milliards d’euros d’investissements destinés à des projets de croissance en Europe. En 2016, la société a conclu de nouvelles acquisitions en Italie (CommsCon), en France (sites de Bouygues), aux Pays-Bas (Protelindo et groupe Shere) et au Royaume-Uni (groupe Shere).
  • L’Assemblée générale a approuvé l’élargissement du Conseil d’administration de 9 à 10 membres, en officialisant l’entrée de Marieta del Rivero comme nouvelle administratrice indépendante. 50% des administrateurs Cellnex sont des indépendants.
  • Le Conseil a décidé de nommer Bertrand Boudewijn Kan, administrateur indépendant et président actuel du Comité d’audit et de contrôle, au poste de Vice-président du Conseil.
  • L’Assemblée a, par ailleurs, approuvé la distribution du dividende pour l’exercice 2016 : 0,086325 euros (acompte de 0,044 + solde de 0,042325). Le dividende pour l’exercice 2017 augmentera de 10%.
  • Les résultats du T1, présentés le 28 avril, confirment la tendance prévue pour la société, dont la croissance restera à deux chiffres.

Barcelone, le 27 avril 2017.- Cellnex Telecom a tenu aujourd’hui son Assemblée générale des actionnaires. Assemblée au cours de laquelle les comptes annuels et le rapport de gestion pour l’exercice 2016 ont été adoptés. L’Assemblée générale 2017 a été l’occasion pour Cellnex de présenter les résultats d’un exercice complet pour la première fois depuis la sortie d’Abertis et l’entrée en bourse de 66% du capital en mai 2015. Cellnex (CLNX:MC) est également entrée au prestigieux indice IBEX 35 de la bourse espagnole en juin 2016. Depuis qu’elle est cotée sur le marché continu (mai 2015), l’action Cellnex a progressé de 14,5% à comparer avec le résultat de -3,6% de l’IBEX 35.

Dans un entretien publié dans le Rapport annuel complet de la société et également disponible sur le site web de la société (https://www.youtube.com/watch?v=kBVu723H26s&feature=youtu.be), le Président de Cellnex Francisco Reynés et le Directeur général Tobias Martinez soulignent certains faits saillants de l’exercice 2016 qu’ils ont soumis à l’examen de l’Assemblée des actionnaires.

Activités et croissance interne

« Je mettrai en avant la cohérence entre les objectifs fixés et les résultats obtenus – déclare Francisco Reynés –. La trajectoire de Cellnex reste celle de la performance extraordinaire d’une équipe attachée à maximiser les options de croissance et à atteindre une taille adaptée. Pour la société, outre l’atteinte d’une taille et d’une échelle nécessaires, il est aussi primordial d’intégrer cette croissance dans les processus de gestion, en assurant à nos clients un service d’une qualité irréprochable. »

« Les chiffres donnent raison au Président – confirme Tobias Martinez –. Nous avons achevé l’année 2016 sur une croissance de 15% du chiffre d’affaires, un ebitda en hausse de 23% et une amélioration de 29% du Free Cash Flow récurrent. Des agrégats qui sont le résultat de l’effet combiné de l’élargissement du périmètre et de la croissance interne de la société. Sur ce dernier point précisément, les résultats 2016 indiquent une croissance annuelle de 4,5% en nombre d’équipements déployés sur nos infrastructures. Trimestre après trimestre, nous avons augmenté de plus de 200 les points de présence sur nos sites, ce qui s’est traduit par une amélioration du taux de partage, passé de 1,53 en 2015 à 1,62. »

Bourse

À propos de l’évolution du cours de l’action Cellnex, M. Reynés ajoute : « je soulignerais deux choses s’agissant du cours de l’action Cellnex en 2016. D’une part, l’entrée en juin dans le prestigieux indice IBEX 35 a donné davantage de visibilité au titre et suscité l’intérêt d’actionnaires ayant tendance à suivre les indices de prestige. Cela a donné davantage de liquidité à l’action. »

« Ensuite, n’oublions pas le comportement relatif du secteur des télécoms. L’exercice a été marqué par une volatilité accentuée par des facteurs géopolitiques, sources d’incertitude, qui ont pesé sur les cours. Malgré tout, entre mai 2015, date d’entrée en bourse de Cellnex, et la clôture 2016, l’action Cellnex a surperformé l’indice de 14%. Jusqu’à la séance du 26 avril 2017, l’écart par rapport à l’IBEX 35 est de 18% favorable à Cellnex. »

« Dans ce contexte volatile – poursuit Reynés –, il est indispensable de mettre en exergue la vision industrielle du modèle Cellnex. Notre actionnariat est très solide. Certains actionnaires de référence ont d’ailleurs renforcé leur position car ils partagent cette vision à long terme. Et les analystes qui suivent la société s’accordent à maintenir une forte recommandation d’achat (67%), avec un prix cible qui dépasse largement les 17 euros. Les fondations de la société lui confèrent visibilité, solidité et prévisibilité. »

Croissance en Europe, réalités et potentiel

« En 4 ans, notre entreprise, qui était quasiment mono-produit et cantonnée au secteur de la radiodiffusion, est devenue un acteur diversifié, dont les infrastructures pour la transmission voix et données en mobilité constituent le moteur de croissance et la locomotive, avec une part de 55% du chiffre d’affaires – explique Tobias Martinez –. D’une société concentrée sur un marché unique, nous sommes devenus un acteur présent dans 5 pays et dont 36% du chiffre d’affaires est désormais généré hors Espagne. »

« Il est difficile de fixer une limite – poursuit le Directeur général de Cellnex –. Tout dépendra de notre capacité à continuer de prouver l’efficacité de notre modèle de neutralité et d’indépendance. L’Europe des 28 ce sont 300 000 pylônes et sites, dont seulement 11 ou 12% sont exploités par des opérateurs indépendants, alors qu’aux États-Unis plus de 80% des sites en zone non urbaine sont externalisés, et 35% pour l’ensemble (les sites en zone urbaine compris). »

« Ajoutons, à moyen terme, les conséquences d’une densification nécessaire du réseau actuel reposant sur le développement des « small cells » et des systèmes d’antennes distribuées (DAS) qui sont appelés à devenir un élément structurel. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons garantir un accès satisfaisant à une couverture permanente pour les applications basées sur le nouveau standard 5G et le phénomène émergent de l’Internet des objets. »

Bilan et structure financière

« Cellnex est dotée d’une structure de la dette très stable – affirme le Président de Cellnex –. Les obligations d’entreprise émises en 2015 (600 millions) et 2016 (750 millions en août et 65 millions en décembre) arriveront respectivement à échéance en 2022, 2024 et 2032. Le taux d’intérêt est fixe pour 86% de la dette et son coût moyen était de 2,6% à la clôture de l’exercice 2016, soit l’un des taux les plus bas dont bénéficient les entreprises cotées en Espagne. La société a, en outre, accès à des lignes de crédit mobilisables immédiatement et qui ajoutées à sa trésorerie, représentent un montant supérieur a 2 milliards. »

« Avec cette structure d’endettement et étant donné que les perspectives du marché continuent d’aller dans le sens d’une faiblesse des taux d’intérêt, que la liquidité des marchés de la dette demeure élevée, – indique Tobias Martinez – la première solution envisagée pour couvrir de nouvelles opérations serait le recours à la dette, sans exclure cependant, selon le type d’opérations envisagées, d’autres approches telles que l’intégration de partenaires financiers. »

Gouvernance d’entreprise et RSE

« Nous sommes en mesure d’affirmer que notre degré de conformité aux recommandations du Code de bonne gouvernance est élevé. Cependant, nous pouvons encore nous améliorer et c’est d’ailleurs là l’un de nos engagements – indique Francisco Reynés –. Lors de l’Assemblée générale des actionnaires de 2015, nous avions déjà fait part de notre volonté de renforcer notre base d’administrateurs indépendants déjà conséquente à l’époque (4 sur 9). C’est désormais chose faite puisque nous proposons à l’Assemblée générale 2016 d’élargir le nombre d’administrateurs à 10. Cela donnera lieu à l’arrivée, au sein de Conseil d’administration, de Marieta del Rivero, nouvelle administratrice indépendante. »

« En 2016 nous avons entamé le déploiement effectif des six piliers sur lesquels repose le Plan directeur de responsabilité sociale d’entreprise 2016-2020 – explique le Directeur général Tobias Martinez au chapitre de la RSE –. Certains chiffres montrent déjà concrètement notre niveau de développement : 76% des actions prévues dans le plan sont en marche et 34% ont été réalisées.

Nous voulons désormais que, pas à pas, cette conformité soit constatée de façon objective. Courant 2016, nous avons mené une analyse interne afin de comparer notre progression à l’aune de certains des grands indices mondiaux de développement durable, notamment le Dow Jones Sustainability Index. Nous pouvons ainsi identifier nos forces et nos faiblesses et nos angles d’attaque. Il convient également de souligner que les informations fournies au Carbon Disclosure Project (CDP) ont permis à Cellnex Telecom d’être déclarée meilleure société espagnole à être entrée au CDP en 2016 afin de passer au crible ses progrès en matière de développement durable et d’impact environnemental. »

Agrégats et indicateurs clés de l’exercice 2016

Par lignes de métier, les services et infrastructures pour les télécommunications ont représenté 55% du chiffre d’affaires avec 385 millions d’euros, soit une croissance de 27% par rapport à 2015, parfait exemple de l’équilibre entre croissance organique et élargissement du périmètre.

L’activité dans le secteur des infrastructures et services de diffusion audiovisuelle a représenté 33% du chiffre d’affaires, avec 235 millions d’euros, en hausse de 4,5% par rapport à 2015, ce qui montre déjà l’impact positif de l’intégration de 6 nouvelles chaînes de télévision en Espagne fin avril 2016.

Enfin, les activités autour des réseaux de sécurité et de secours et les solutions pour la gestion intelligente d’infrastructures urbaines (« IoT » et « Smart cities ») ont représenté 12% du chiffre d’affaires avec 87 millions d’euros, soit +2% par rapport à la clôture de l’exercice 2015.

Au 31 décembre 2016, Cellnex Telecom disposait d’un total de 16 828 sites (7 739 en Italie, 7 415 en Espagne, 725 aux Pays-Bas, 371 en France et 578 au Royaume-Uni), auxquels s’ajoutent les 1 072 nœuds (DAS et Small Cells) gérés par CommsCon en Italie et qui ont connu une hausse de 13% depuis le rachat de la société en juin 2016.

La croissance organique des points de présence sur la base existante de pylônes, à périmètre constant, progresse de 4,5% par rapport à la clôture de l’exercice 2015, tandis que le taux d’occupation par site est passé de 1,53 en décembre 2015 à 1,62 (+6%).

Les investissements sur la période ont dépassé 700 millions d’euros : 19 millions sont liés au rachat de CommsCon en Italie ; 109 millions à l’achat des 261 sites de Protelindo aux Pays-Bas ; 147 millions à l’acquisition des 500 pylônes Bouygues Telecom en France ; 393 millions à l’achat du groupe Shere, qui a rapporté à Cellnex 1 004 nouveaux sites (540 au Royaume-Uni et 464 aux Pays-Bas).

78 millions ont été consacrés à la maintenance de la capacité installée, ainsi qu’aux investissements visant à générer de nouveaux revenus et des améliorations de performance.

Structure de la dette à la clôture de l’exercice 2016

La dette nette de la société au 31 décembre atteignait 1,499 milliards d’euros, contre 927 millions à la clôture de l’exercice 2015, soit une augmentation de 572 millions, en ligne avec les opérations de croissance conclues au cours de l’exercice, pour un montant de 670 millions. Le ratio annualisé dette nette / ebitda a atteint 4,6x contre 3,7x en décembre 2015.

Le 30 mars 2016, les obligations de Cellnex Telecom ont intégré la liste des obligations d’entreprise éligibles en tant que garanties par la Banque centrale européenne dans le cadre d’opérations de politique monétaire.

En avril 2017, Cellnex conserve une structure d’endettement stable, à long terme et avec une maturité moyenne de 7 ans, un coût moyen proche de 2,1% et dont 84% est à taux fixe. La dette de Cellnex Telecom ne fait l’objet d’aucun type de covenant. En avril 2017, au moment où se tient l’Assemblée générale, la trésorerie et les lignes de crédit disponibles donnent accès à Cellnex à plus de 2 milliards d’euros de liquidités immédiates.

Perspectives 2017

Les prévisions pour l’exercice 2017, sur la base du périmètre actuel, indiquent :

  • une croissance du Free Cash Flow récurrent supérieure à 10%
  • un ebitda entre 330 et 340 millions d’euros
  • un dividende en hausse de 10% par rapport à 2016

Par ailleurs, outre l’analyse des opportunités de croissance externe qui continueront de se présenter sur le marché européen au cours des années à venir, les axes de croissance interne de Cellnex Telecom sont les suivants :

  • rationalisation de sites redondants : jusqu’à 2 000 entre 2016 et 2019
  • construction, en partenariat avec les opérateurs d’accès au réseau, de nouveaux sites dans les zones nécessaires : jusqu’à 2 200 sur la période 2016-2021
  • croissance annuelle du nombre de points de présence (PoP) sur les sites de la société de 3 à 4% à périmètre constant sur la période 2016-2019.

 

Leave a Comment


Suivez-nous !
facebooktwitterlinkedintumblr